Skip to content
08 décembre 2021

Nous étions présents sur vos communes les 24 et 25 novembre 2021 lors de stands d’information itinérants

Le projet éolien des Mille Vents, à l’étude depuis début 2019 par la société RWE Renouvelables France, sera déposé en Préfecture en mars 2022.

 

Depuis l’été 2019, une démarche de concertation volontaire est menée avec l’appui de l’équipe concertation de Mazars sur les communes concernées. Elle s’est déployée à travers la distribution de 9 lettres d’information, 8 stands d’information itinérants, 1 forum d’information, 2 ateliers de co-construction ainsi qu’une visite de parc éolien.

 

Afin de présenter le projet finalisé avant son dépôt et de répondre aux questions des habitants, l’équipe RWE Renouvelables France s’est rendue dans les communes de Bonnefond, Bugeat, Gourdon-Murat et Pérols-sur-Vézère par le biais de stands d’information itinérants les 24 et 25 novembre dernier !

 

Plus de 60 personnes sont venues à la rencontre de RWE Renouvelables France pour découvrir le projet éolien des Mille Vents ! Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions posées lors des différents stands.

 

Pour découvrir le projet rendez-vous ici

 

Si vous souhaitez consulter le contenu des panneaux informatifs exposés lors de ces stands, vous pouvez cliquer ici.

LES REPONSES A VOS QUESTIONS

 

Question :

Est-ce que RWE Renouvelables France achète les terrains d’implantation des éoliennes ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Non, nous louons les terrains d’installation des éoliennes jusqu’à la fin de leur exploitation et le démantèlement.

 

Question :

Comment RWE Renouvelables France choisit les zones d’implantation des éoliennes ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Un travail cartographique – en amont des premières prises de contact sur le terrain – est mené de manière à s’assurer au préalable qu’un projet est théoriquement envisageable.

La ZIP (Zone d’Implantation Potentielle) est donc choisie sur la base de différents éléments : potentiel énergétique du site en termes de vent, absence de zonages réglementaires au titre de l’environnement, absence de contraintes aéronautiques et militaires, distance minimale réglementaire d’éloignement aux habitations de 500 m et aux immeubles classés et inscrits au titre des monuments, etc.

Ensuite des études de faisabilité sont conduites afin de vérifier la faisabilité d’un projet éolien sur la zone d’étude identifiée et d’en mesurer les enjeux sur les aspects paysagers, environnementaux et acoustiques. Si les résultats de ces études démontrent la faisabilité du projet, une trame d’implantation d’éoliennes est proposée. Elle doit être la plus cohérente possible avec les différentes contraintes préexistantes et les spécificités du territoire.

In fine, l’étude d’impact – menée par les bureaux d’études indépendants – permet d’apprécier toutes les conséquences du projet, afin de tenter d’en éviter, réduire ou compenser les éventuels impacts au regard des enjeux identifiés. Elle regroupe l’étude acoustique, écologique, paysagère, et étude de dangers.

Question :

Qu’est-ce que deviennent les éoliennes après leur exploitation ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

La durée de vie moyenne d’une éolienne est estimée entre 25 et 30 ans.

Une fois cette durée écoulée, deux options sont possibles :

  • le démantèlement (enlèvement des machines et de la totalité des fondations),
  • le repowering (remplacement du parc par des éoliennes identiques ou de nouvelles générations, après réalisation d’une nouvelle étude d’impacts).

Les opérations de démantèlement et de remise en état du site sont à la charge de l’exploitant du parc éolien, jamais à la charge du propriétaire du terrain, de l’exploitant agricole de la parcelle ou de la commune

Pour ce qui concerne le repowering, en cas de modification substantielle des caractéristiques du parc, il n’est envisageable qu’après une nouvelle autorisation du Préfet.

 

Question :

RWE Renouvelables France s’occupe-t-elle de la construction du parc éolien ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

RWE Renouvelables France suivra la construction du parc éolien des Mille Vents, si celui-ci sera autorisé, et se chargera ensuite de l’exploitation. Il est possible que RWE Renouvelables France s’associe avec le turbinier retenu pour assurer la construction du parc éolien.

Question :

Qu’est-ce qu’un îlot de vieillissement ? RWE Renouvelables France acquiert-il des parcelles de terrain pour aménager cet ilot de vieillissement ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Un îlot de vieillissement est un périmètre choisi en forêt pour faire croitre les arbres au-delà de leur âge d’exploitabilité. Le but est de laisser la nature se développer naturellement, soutenir le cycle de vie de nombreuses espèces et sauvegarder ainsi la biodiversité forestière. Les parcelles prises en considération seront étudiées et définies avec les propriétaires volontaires.

RWE Renouvelables France n’achètera donc pas les terrains nécessaires mais travaillera avec des partenaires locaux pour en assurer le suivi.

 

Question :

Pourquoi le Milan royal n’apparait-il pas dans l’étude ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Le milan royal apparaît dans l’étude écologique comme l’ensemble des espèces avifaunistiques. Il y est traité selon les observations des ornithologues et la bibliographie durant l’ensemble de son cycle saisonnier (nidification, migration, hivernage). Les impacts vis-à-vis de cette espèce sont jugés nuls (mortalité) à faibles (dérangement, perte d’habitat). Pour rappel, l’étude écologique complète sera consultable pendant la phase d’enquête publique.

En revanche, le Milan noir, l’Autour des palombes et la Bondrée apivore ont été identifiées lors de l’étude écologique en phase de nidification. Certains secteurs favorables à leur reproduction ont été identifiés, proche de la zone d’études. Ainsi, l’implantation a été réfléchie en prenant en compte ces enjeux et en respectant des distances de protection vis-à-vis de ces secteurs.

Question :

Des évolutions réglementaires sont-elles à l’ordre du jour concernant le balisage lumineux ? Si une nouvelle réglementation rentre en vigueur une fois le parc construit sera-t-il possible de modifier le balisage du parc ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Des mesures pour réduire les nuisances lumineuses sont expérimentées depuis décembre 2020. Les résultats de ces expérimentations sont attendus dans le courant de l’année 2021, pour annoncer ensuite un calendrier de déploiement à l’ensemble du parc éolien, en visant autant que possible une extinction complète de l’éclairage.

Plusieurs pistes sont à l’étude, telles que la synchronisation des flashs à l’échelle nationale, une extinction partielle des balisages à l’exception des éoliennes situées aux extrémités du parc ou encore la diminution de l’intensité lumineuse.

La filière éolienne française milite depuis déjà plusieurs années pour une adaptation des modalités d’application de ce balisage : il existe par exemple aujourd’hui des systèmes permettant de n’activer le balisage de nuit que lorsqu’un avion passe à proximité du site (on parle de balisage circonstanciel), ce qui permet naturellement d’atténuer fortement l’impact visuel occasionné. Ce système est déjà en vigueur dans certaines régions allemandes, la réglementation française le permettra peut-être prochainement.

En fonction des évolutions de la réglementation, nous pourrons modifier à distance le balisage du parc.

Question :

Est-il possible d’avoir accès à l’étude acoustique ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Oui, l’étude acoustique complète sera disponible dans le dossier de Demande d’Autorisation Environnementale (pendant la phase d’enquête publique). Plusieurs éléments clefs de cette étude seront repris dans le résumé non technique du projet (RNT).

Le RNT est un document de synthèse – rédigé de manière à être accessible à tous, sans connaissance technique préalable – qui informe le public sur le projet et ses impacts.

Il sera disponible en mairie un mois avant le dépôt du projet en Préfecture ainsi que sur ce site internet.

 

Question :

Quelles sont les caractéristiques du tarif préférentiel d’énergie verte de Planète OUI ?

Réponse de RWE Renouvelables France : 

Nous négocierons avec Planète OUI – fournisseur français d’énergie 100% renouvelable – l’achat à un prix fixe d’une partie de l’électricité produite par le parc éolien des Mille Vents, si celui-ci est autorisé. Cela permettra aux habitants des communes concernées de bénéficier d’un tarif préférentiel sur via un fournisseur d’électricité (par exemple Planète OUI). Néanmoins, pour prétendre à ce tarif, les habitants devront changer de fournisseur d’électricité pour rejoindre Planète OUI par exemple.

 

Retrouvez l’ensemble de vos questions dans la foire aux questions du projet !

VOS PROPOSITIONS AUTOUR DU PROJET

 

« Il faudrait l’avis des personnes directement impactées depuis leur habitation. »

ENCIS Environnement – bureau d’étude en charge de l’étude paysagère – a échangé avec certains habitants proches du projet afin de recueillir leur perception du projet. Ces témoignages intègreront l’étude d’impact du dossier de demande d’autorisation environnementale.

 

« Il faudrait faire des photomontages sur la voie publique. »

40 photomontages ont été réalisés par les experts du bureau d’études d’Encis Environnement pour apprécier l’insertion visuelle du projet à divers localisations autour du projet. Ces photomontages sont disponibles et consultables par tous en mairie. A l’heure actuelle il n’est pas prévu d’en réaliser de nouveau dans l’immédiat. Cependant, au vue de la demande locale à ce sujet, nous pouvons en réaliser de nouveaux durant l’année 2022 depuis des lieux de vie sensibles qui susciteraient l’interrogation.

 

« Il serait nécessaire d’être informé dès que le RNT sera disponible. »

Le RNT sera disponible sur le site Internet un mois avant le dépôt du projet et nous vous en informerons par mail.

 

Nous vous informerons des prochaines étapes du projet et de la démarche concertation très prochainement !